Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mardi, 16 février 2010

PHILIPPE MADELIN M'A DIT : "Continuez d'écrire...il le faut !" J'AI DECIDE DE SUIVRE SON CONSEIL !

Philippe Madelin, alors que je lui faisais part de mes doutes et de mon sentiment d'impuissance face aux évènements d'injustice qui me touchaient de près et qui me faisaient bondir, m'avait répondu : "Continuez d'écrire...il le faut !"

3 mots, 3 simples mots ! Une courte phrase qui disait l'essentiel ! Il était concis, m'avait-il répondu, alors que je m'étonnais de cette seule phrase en réponse à ma longue diatribe !

Il avait ce talent de se faire comprendre en...3 mots ! Pas besoin d'en dire plus, de tourner autour du pot !

Que peux-tu faire ? Mais le peu qui est dans tes possibilités sera déjà beaucoup dès lors que tu prends le temps de le faire ?!!! Dès lors que tu en as la possibilité...fais-le !!! Parce qu'il le faut !!!

 Il faut informer dès lors que tu as connaissance d'un évènement !!! Il faut réagir dès lors que tu en as la possibilité !!! Et si tes possibilités se résument à pouvoir écrire quelques phrases...fais-le !!! Parce qu'il le faut !!!

Il faut s'exprimer (même avec quelques maladresses, avec quelques fautes d'orthographe, peu importe, du moment que tu es sincère et réactif(ve) !) !!! Il faut s'exprimer pour ne serait-ce que...sauver la liberté d'expression qui aurait un peu tendance à être bafouée et qui sera totalement anyhilée si l'on n'y prend pas garde, si l'on hésite...par crainte d'éventuelles représailles !

J'étais sous le choc, après la mauvaise nouvelle de la disparition de Philippe Madelin, et j'avais décidé de tout laisser tomber : "A quoi bon ?!" me suis-je dit ! Pour qui, pourquoi ?

Et bien...pour ceux qui ont la gentillesse de me lire (vous êtes, selon mes statistiques, une centaine à me lire quotidiennement et d'autres viennent vous rejoindre, chaque jour !) mais aussi pour la précieuse "liberté d'expression", pour qu'elle ne s'éteigne jamais, pour que jamais elle ne soit étouffée, par respect pour ceux qui ne l'ont pas cette liberté, pour ceux qui sont encore censurés, dès lors qu'ils prononcent ou écrivent des mots, des phrases qui dérangent certains !

Pour ceux aussi, qui agissent, combattent, mais dans l'ombre, parce que personne, pas même certains médias, certains journaux, ne veut ébruiter leurs actions, personne ne veut que le monde sache, connaisse leurs revendications, leurs cris, la situation qu'ils subissent !

Chacun, au jour d'aujourd'hui, pour qui a la chance de pouvoir créer un blog, pour qui a la chance de pouvoir être publié, pour qui a la chance d'avoir un peu de temps libre, pour qui a la chance de pouvoir s'exprimer, se doit écrire...informer...réagir...parce qu'il...LE FAUT !!!

vendredi, 05 juin 2009

LA LIBERTE D'EXPRESSION EN DANGER DANS NOTRE PAYS ? A LA VEILLE DES EUROPEENNES ? JE N'IRAI PAS VOTER TANT QUE TOUS LES PARTIS NE SE PRONONCENT PAS POUR S'INSURGER CONTRE TOUTES CES ACTIONS DE JUSTICE CONTRE DE SIMPLES CITOYENS QUI N'ONT FAIT QU'EXPRIMER.

Un prof de philo qui se voit condamné parce qu'il a osé prononcé le nom du chef d'Etat lors d'une opération de contrôle de papiers en pleine heure de fréquentation dans une gare de voyageurs à Marseille (condamné pour tapage diurne contribuant à perturber autrui alors qu'il ne faisait que crier le nom du chef de l'Etat et ce, de plus, à une heure où dans une station de trains, une foule de gens font un vacarme à se boucher les oreilles ! De qui se moque-t'on ?) !

Des personnes en plein métro et à l'entrée d'un concert donné par un groupe corse, qui se sont vus menacés d'être emmenés au poste s'ils n'enlevaient pas leur tee-shirts à l'effigie d'un homme condamné à tort, qu'elles considèrent comme innocent et qu'elles ont décidé de soutenir !

J'en passe et des meilleurs !!!

Aujourd'hui, une simple mère de famille qui a osé exprimer en commentaire écrit, un doute à l'encontre de ce que racontait lors d'une interview, une de nos ministres, se voit portée au Tribunal par celle-ci, après un filtrage de tous les commentaires déposés (comme à la roulette russe, c'est tombé sur cette brave femme !) ! On peut imaginer d'ailleurs, les frais engagés pour ce déploiement d'enquêtes aux fins de retrouver les auteurs de ces dits commentaires !!! On peut se demander avec quel argent ! Celui du contribuable ?!!!

Ceci à la veille des élections européennes !!!

Et bien, pour ma part, je réagis ainsi : "Il est hors de question que je vote pour des gens qui ne sont pas capables de faire preuve de raison et ne sachent pas pour un bord, agir comme des adultes, pour d'autres bords réagir devant de telles ineptes attitudes !!!

Je n'irai donc pas voter pour les Européennes et je n'irai d'ailleurs plus voter du tout et ceci tant que la liberté d'expression continuera d'être bafouée dans notre pays !!!

Hors de question que je contribue à aller dans un chemin de vie de société qui ne me convient absolument pas et surtout qui m'effraie pour le devenir de mes enfants et petits-enfants !!! 

lundi, 25 mai 2009

Aung San Suu Kyi risque d'être à nouveau incarcérée !!! Sa vie est en danger !!!

Aung San Suu Kyi, cette femme à qui on a octroyé le Nobel de la Paix en 1991, pour son combat contre la liberté d'expression bafouée dans son pays, la Birmanie, assignée à résidence pendant plus de 13 longues années de sa vie, assignation qui devait se terminer ce 27 Mai 2009, ayant des soucis de santé, à l'heure actuelle, et donc nettement affaiblie, va être de nouveau incarcérée dans une prison birmane, sa vie étant certainement en danger, ce gouvernement dictatorial, à l'approche des nouvelles élections, ayant décidé de l'écarter définitivement, cherchant une excuse et...l'ayant trouvé, hélas, par le biais d'un américain qui s'est infiltré dans sa maison et à qui, l'ayant découvert vers 5 heures du matin alors qu'il était déjà dans la maison, elle a donné asile pour lui permettre de se reposer (il avait nagé toute la nuit dans le lac jouxtant la propriété !) !!!

Qui sait si cet homme n'était pas, d'ailleurs, un "sous-fifre" de ce gouvernement qui a, à mon humble avis, préparé cette intrusion pour mieux la "coincer" à jamais !!!

Cette femme est un exemple pour nous toutes, femmes, et pour nous tous, auteurs de tous bords et de tous ordres, simples scribaillons, journalistes ou auteurs plus connus, et son combat mais surtout les épreuves qu'elle subit pour défendre la liberté d'expression, ne doivent pas être ignorés !!! Nous sommes tous concernés...pas seulement le peuple Birman mais les peuples du monde entier !!!

Pour ma part, je me sens impuissante mais le mieux que je puisse faire est de vous transmettre mon état d'âme à ce sujet, ma profonde admiration pour Aung San Suu Kyi, ma profonde lassitude et mon profond sentiment de révolte vis-à-vis de tous ces dictateurs en puissance qui cherchent à faire taire tout humain qui exprimera, dénoncera ce qu'ils fomentent dans le but d'avoir plein pouvoir sur l'humanité !

Vous pouvez soutenir le peuple birman et vous informer sur :

http://www.info-birmanie.org//index.php?option=com_conten...

http://birmanieactualite.blogspot.com/

Venez vous aussi, signer la pétition comme les 380,054 personnes que nous sommes à l'avoir fait sur : http://www.avaaz.org/fr/free_aung_san_suu_kyi/?cl=2399414...

mercredi, 29 octobre 2008

REACTION A UNE NOTE DE MICHEL SIDOBRE : QUAND L'ETAT DEMISSIONNE...du 08 Octobre 2008

Vous commencez à me connaître, du moins à connaître mes impulsives réactions ! Je ne peux que réagir, lorsque je lis ou que j'entends ou que je vois quelque chose, un évènement, un écrit qui m'interpelle, qui interpelle mon sens de la juste justice et surtout ma logique !!!

Alors, je n'ai pû que réagir en lisant une note qu'a écrit Michel Sidobre, sur son midiblog, le 08 Octobre 2008, dans laquelle il s'insurge sur le jugement qui a été appliqué à une certaine Fanny...


Alors, voici le commentaire que je viens de lui écrire :


"Il y a dans tout ceci, dans cette affaire, quelque chose qui m'interpelle fortement et qui m'amène à un questionnement !


Le voici :


-Pourquoi l'Etât nous impose t'il une carte d'identité avec photo, selon une législation bien précise, qui doit être d'un format bien spécifique, avec une obligation pour le sujet de se positionner de face sans aucun objet (type lunettes, par exemple !) ni tissu (bonnet, foulard, voile) pouvant cacher la nature des cheveux et pouvant entraver la parution bien nette d'un visage reconnaissable ? Tout simplement pour qu'il n'y ait aucune ambiguïté quand à l'identité de la personne qui déploie sa carte d'identité à toute personne qui est en droit de lui demander de présenter cette pièce !
Un commerçant quelqu'il soit, a bien le droit, ce me semble, de demander la présentation d'une pièce d'identité à une personne qui se présente dans son commerce, histoire de vérifier qu'il s'agit bien de la même personne qui détient ce document et dont la photo se trouve sur celle-ci, bref ! Afin de vérifier qu'il n'y ait pas d'usurpation d'identité surtout dans le cadre où l'action doit être suivie d'un paiement que ce soit par chèque ou par CB !


Comment voulez-vous que l'on puisse procéder à cette vérification en bonne et due forme si la personne est voilée ! Ne croyez-vous pas que dans ce cas, il est légitime de ne pas accepter d'aller plus loin dans un acte de vente si cette même personne refuse d'ôter ce voile pour permettre cette vérification d'identité ?!!!


Je suis loin d'être raciste pour avoir moi-même subi le racisme dans toute sa "splendeur" et de le subir encore quelquefois, du fait de mes nom et prénoms ayant une terminaison en "A" ! Hé oui ! Ca ne fait pas bien français aux yeux et oreilles de certains, donc, je préviens qui aurait envie de saisir cette opportunité pour me taxer de raciste !


Je ne fais que suivre une logique qui est encrée en moi et je suis désolée de dire que je ne peux que soutenir Fanny ! Je ne peux concevoir que l'on ne me permette pas de me vêtir comme je l'entends mais la liberté commence là où celà ne dépasse pas d'une part, le cadre des lois de la Société dans laquelle je suis, d'autre part le cadre du respect d'autrui !


Se promener nue dans les lieux publics peut choquer certaines personnes et donc, je m'abstiens ! De plus, c'est interdit par la loi !


Fumer dans les lieux publics, cela peut nuire et déranger certaines personnes et donc, je m'abstiens ! De plus, c'est interdit par la loi !


Se promener voilée dans les lieux publics peut déranger certaines personnes et donc, je m'abstiens ! Mais...ce n'est pas interdit par la loi ! Toutefois, s'il s'avère que si je ne suis pas reconnaissable en comparaison de ma photo d'identité, je dois me dévoiler pour que la vérification d'identité soit possible ! Normal non ?


Il en est de même pour les motards qui se promènent dans les rues....cela peut déranger certaines personnes, alors je m'abstiens et ne porte mon casque que lorsque je suis dans le cadre de mon activité de motard, parce que la loi m'y oblige ! Et si je me présente avec mon casque de motard dans un commerce, il est normal que j'enlève mon casque pour vérification d'identité !


Lorsque nous nous rendons, nous, femmes, dans un pays du Magreb, il est très mal perçu et même, bien souvent interdit, voire même suivi de menaces sinon plus, de nous vêtir comme nous en avons envie et comme nous en avons l'habitude dans notre propre pays (jambes et bras couverts et également tête, dans certains pays, exigé !), de nous asseoir aux terrasses des cafés sans la compagnie des hommes, il nous est fortement conseillé voir ordonné d'aller sur des plages réservées aux femmes, etc.
Pour ma part, je m'abstiens d'aller dans ces pays, sachant tout ceci, parce que je respecte tous ces interdits puisque c'est la loi du pays en question, mais que je considère que cela ne me convient pas du tout donc...je m'abstiens de m'y rendre ! Je me prive certainement d'un agréable séjour dans un cadre magnifique mais...pour ces interdictions...je m'abstiens ! Suis-je suffisamment claire ?


Dois-je poursuivre ?


Je termine encore une fois...en poésie, si tu me le permets, Michel !



"Comment voulez-vous que l'on montre...
Que l'on démontre...
Que l'on annonce...
Que l'on dénonce...
Si l'on doit de prime abord...
Solliciter l'Accord !

Comment voulez-vous que l'on dévoile...
Ce qui se cache sous la toile...
Que l'on crie...
Que sous ces interdits...
L'apparence et l'habit...
Il existe, hélas, encore...
De dramatiques mises à mort !

Comment voulez-vous que l'on diffuse...
Que l'on découvre l'intruse...
Que l'on s'insurge...
Contre cette loi...
Que des biches aux abois...
Se meurent de désarroi !

Comment voulez-vous que l'on recueille...
Que l'on veuille...
Oublier tous ces cercueils...
Que les victimes fassent leur deuil...
Si communément de rage...
On nous censure toutes nos pages !

Etc."

Auteur : Christina Bianca Troncia (2008)