Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

mercredi, 29 octobre 2008

REACTION A UNE NOTE DE MICHEL SIDOBRE : QUAND L'ETAT DEMISSIONNE...du 08 Octobre 2008

Vous commencez à me connaître, du moins à connaître mes impulsives réactions ! Je ne peux que réagir, lorsque je lis ou que j'entends ou que je vois quelque chose, un évènement, un écrit qui m'interpelle, qui interpelle mon sens de la juste justice et surtout ma logique !!!

Alors, je n'ai pû que réagir en lisant une note qu'a écrit Michel Sidobre, sur son midiblog, le 08 Octobre 2008, dans laquelle il s'insurge sur le jugement qui a été appliqué à une certaine Fanny...


Alors, voici le commentaire que je viens de lui écrire :


"Il y a dans tout ceci, dans cette affaire, quelque chose qui m'interpelle fortement et qui m'amène à un questionnement !


Le voici :


-Pourquoi l'Etât nous impose t'il une carte d'identité avec photo, selon une législation bien précise, qui doit être d'un format bien spécifique, avec une obligation pour le sujet de se positionner de face sans aucun objet (type lunettes, par exemple !) ni tissu (bonnet, foulard, voile) pouvant cacher la nature des cheveux et pouvant entraver la parution bien nette d'un visage reconnaissable ? Tout simplement pour qu'il n'y ait aucune ambiguïté quand à l'identité de la personne qui déploie sa carte d'identité à toute personne qui est en droit de lui demander de présenter cette pièce !
Un commerçant quelqu'il soit, a bien le droit, ce me semble, de demander la présentation d'une pièce d'identité à une personne qui se présente dans son commerce, histoire de vérifier qu'il s'agit bien de la même personne qui détient ce document et dont la photo se trouve sur celle-ci, bref ! Afin de vérifier qu'il n'y ait pas d'usurpation d'identité surtout dans le cadre où l'action doit être suivie d'un paiement que ce soit par chèque ou par CB !


Comment voulez-vous que l'on puisse procéder à cette vérification en bonne et due forme si la personne est voilée ! Ne croyez-vous pas que dans ce cas, il est légitime de ne pas accepter d'aller plus loin dans un acte de vente si cette même personne refuse d'ôter ce voile pour permettre cette vérification d'identité ?!!!


Je suis loin d'être raciste pour avoir moi-même subi le racisme dans toute sa "splendeur" et de le subir encore quelquefois, du fait de mes nom et prénoms ayant une terminaison en "A" ! Hé oui ! Ca ne fait pas bien français aux yeux et oreilles de certains, donc, je préviens qui aurait envie de saisir cette opportunité pour me taxer de raciste !


Je ne fais que suivre une logique qui est encrée en moi et je suis désolée de dire que je ne peux que soutenir Fanny ! Je ne peux concevoir que l'on ne me permette pas de me vêtir comme je l'entends mais la liberté commence là où celà ne dépasse pas d'une part, le cadre des lois de la Société dans laquelle je suis, d'autre part le cadre du respect d'autrui !


Se promener nue dans les lieux publics peut choquer certaines personnes et donc, je m'abstiens ! De plus, c'est interdit par la loi !


Fumer dans les lieux publics, cela peut nuire et déranger certaines personnes et donc, je m'abstiens ! De plus, c'est interdit par la loi !


Se promener voilée dans les lieux publics peut déranger certaines personnes et donc, je m'abstiens ! Mais...ce n'est pas interdit par la loi ! Toutefois, s'il s'avère que si je ne suis pas reconnaissable en comparaison de ma photo d'identité, je dois me dévoiler pour que la vérification d'identité soit possible ! Normal non ?


Il en est de même pour les motards qui se promènent dans les rues....cela peut déranger certaines personnes, alors je m'abstiens et ne porte mon casque que lorsque je suis dans le cadre de mon activité de motard, parce que la loi m'y oblige ! Et si je me présente avec mon casque de motard dans un commerce, il est normal que j'enlève mon casque pour vérification d'identité !


Lorsque nous nous rendons, nous, femmes, dans un pays du Magreb, il est très mal perçu et même, bien souvent interdit, voire même suivi de menaces sinon plus, de nous vêtir comme nous en avons envie et comme nous en avons l'habitude dans notre propre pays (jambes et bras couverts et également tête, dans certains pays, exigé !), de nous asseoir aux terrasses des cafés sans la compagnie des hommes, il nous est fortement conseillé voir ordonné d'aller sur des plages réservées aux femmes, etc.
Pour ma part, je m'abstiens d'aller dans ces pays, sachant tout ceci, parce que je respecte tous ces interdits puisque c'est la loi du pays en question, mais que je considère que cela ne me convient pas du tout donc...je m'abstiens de m'y rendre ! Je me prive certainement d'un agréable séjour dans un cadre magnifique mais...pour ces interdictions...je m'abstiens ! Suis-je suffisamment claire ?


Dois-je poursuivre ?


Je termine encore une fois...en poésie, si tu me le permets, Michel !



"Comment voulez-vous que l'on montre...
Que l'on démontre...
Que l'on annonce...
Que l'on dénonce...
Si l'on doit de prime abord...
Solliciter l'Accord !

Comment voulez-vous que l'on dévoile...
Ce qui se cache sous la toile...
Que l'on crie...
Que sous ces interdits...
L'apparence et l'habit...
Il existe, hélas, encore...
De dramatiques mises à mort !

Comment voulez-vous que l'on diffuse...
Que l'on découvre l'intruse...
Que l'on s'insurge...
Contre cette loi...
Que des biches aux abois...
Se meurent de désarroi !

Comment voulez-vous que l'on recueille...
Que l'on veuille...
Oublier tous ces cercueils...
Que les victimes fassent leur deuil...
Si communément de rage...
On nous censure toutes nos pages !

Etc."

Auteur : Christina Bianca Troncia (2008)

Les commentaires sont fermés.